Présentation du projet TeRiFiQ

Diminution du sel, sucre et matières grasses dans des fromages, viandes, produits panifiés et produits prêts à consommer

 

Objectifs et contenu

La plupart des pays développés sont confrontés à une augmentation de pathologies liées à des excès de matières grasses, sel et sucre. Le programme européen TERIFIQ (Combining Technologies to achieve significant binary Reductions in salt Fat and sugar in everyday foods whilst optimising their nutritional Quality), lancé le 1er janvier 2012 pour une durée de 4 ans, vise essentiellement à réduire les teneurs en sel, sucre et matières grasses dans différents produits en préservant l’acceptabilité des consommateurs. La tâche sera complexe car ces ingrédients sont souvent impliqués dans différentes caractéristiques de l’aliment (saveur, arôme, texture, propriétés rhéologiques, conservation…)

Les objectifs plus précis concernent de nombreux aliments de consommation courante :

  • Réduire les teneurs en sodium (jusqu’à 30%) de différents types de fromage (pâtes molles, semi dures et dures) et, en même temps, améliorer la qualité de la matière grasse ;
  • Réduire les matières grasses saturées et le sodium (jusqu’à 50%) dans les saucisses cuites et aussi dans les saucisses sèches maturées en utilisant des technologies telles que les émulsions multiples et la cryocristallisation de la matière grasse ;
  • Réduire les matières grasses et le sucre dans les produits de type « muffin » jusqu’à 25% ;
  • Réduire la quantité de matières grasses jusqu’à 50% dans les sauces utilisées dans les aliments prêts à consommer. La réduction du taux de sel sera aussi étudiée.

Un des objectifs majeurs de ce projet est de démontrer que ces nouvelles formulations sont transférables à l’échelle industrielle. C’est pourquoi une production industrielle des aliments reformulés et des études consommateurs ont été prévus.

Partenaires

Coordonné par l’INRA de Dijon et INRA-transfert, ce projet réunit 16 partenaires européens, de la Recherche fondamentale à appliquée, ainsi que plusieurs partenaires industriels. Le projet bénéficie d’un budget total de 4 millions d’euros pour une durée de 4 ans (début 2012 à fin 2015). Les trois premières années sont consacrées aux phases de recherche. La dernière année sera essentiellement consacrée au transfert de technologie vers l’industrie.

  • Institut national de la recherche agronomique (INRA)
  • Association de Coordination Technique pour l’Industrie Agro-Alimentaire (ACTIA)
  • Wageningen Universiteit (Pays-Bas)
  • Nofima Mat AS (Norvège)
  • Institute of Food Research (Royaume-Uni)
  • Nizo Food Research BV (Pays bas)
  • HERITAGE 1466 Hervé (Belgique)
  • INRA Transfert
  • Millba AS MILBA (Norvège)
  • ADRIA Développement
  • Leiv Vidar AS (Norvège)
  • Brasserie d’Orval S.A Orval (Belgique)
  • CHAZAL GROUPE
  • CENTIV GMBH (Allemagne)
  • Federalimentare Servizi srl (Italie)
  • DODARO Spa (Italie)

Communication

Consultez le site internet du projet en cliquant ici